[Face à face] Louis Carbonel vs Owen Farrell : une histoire d’héritage

Une demi-finale de Coupe d’Europe n’est jamais un match anodin, mais quand deux des meilleures équipes actuelles du continent se rencontrent, l’évènement passe à la dimension supérieure. Samedi soir, les Saracens se déplacent à Mayol pour affronter le RCT. Sur la pelouse les internationaux seront légions. L’occasion de décortiquer certains des énormes duels qui nous attendent.

A quelques heures du coup d’envoi, mettons en lumière le dernier duel. Celui que tout le monde attend. Les ouvreurs : Louis Carbonel et Owen Farrell. Un point commun relie ces deux joueurs. Il s’appelle Johnny Wilkinson. L’un est devenu le successeur de Wilko sous les couleurs toulonnaises, tandis que l’autre a hérité du numéro 10 en équipe d’Angleterre après le départ à la retraite du légendaire buteur anglais.

Louis Carbonel

CV : 25 matchs cette saison (dont 19 titularisations), 2x champion du monde junior (2018 et 2019), finaliste de la Challenge Cup (2020) et 5 sélections en Équipe de France.

Chez les Carbonels, le rugby à Toulon, c’est une histoire de famille. Fils d’Alain, champion de France avec le RCT en 1987, Louis suit les pas de son père très tôt. Il commence à défendre les couleurs toulonnaises dès l’âge de 6 ans. « Carbo » a tout gagné avec les équipes jeunes du Rugby Club Toulonnais. Champion de France minime, crabos et espoir, il apprend aux côtés du plus grand, Johnny Wilkinson, alors buteur et capitaine des Rouge & Noir. Jusqu’au jour où il est lancé dans le grand bain par Fabien Galthié, le 24 septembre 2017 lors d’un déplacement au Stade français.

L’ouvreur était déjà de l’aventure en Challenge Cup en 2020. Un parcours exceptionnel des joueurs de la Rade qui s’était terminé tristement avec une défaite à Aix face à Bristol. Cette demi-finale sera l’occasion pour lui de se rapprocher encore un peu plus d’un nouveau titre avec le RCT.

Owen Farrell

CV : 11 matchs cette saison (dont 11 titularisations), 5x champion d’Angleterre (2011, 15, 16, 18 & 19), 3x champions d’Europe (Champions Cup 2016, 17 et 2019), 3x vainqueur du 6 Nations (2016, 17 et 20), finaliste de la Coupe du monde (2019), 99 sélections avec l’Angleterre et capitaine du XV de la Rose.

Owen Farrell est aujourd’hui une référence à son poste. Comme Jamie George ou Maro Itoje, le numéro 10 est un enfant du club des Saracens. Il fait ses débuts avec les Sarries en 2008, alors âgé de 17 ans. Vrai maître à jouer pour son équipe, Farrell s’impose comme une pièce maitresse pour son club ainsi que pour le XV de la Rose. Il prend la succession de Johnny Wilkinson en 2012 et passe par toutes les étapes avec ce maillot blanc. Triple vainqueur du tournoi des 6 Nations, dont un Grand Chelem en 2016 où il finit meilleur réalisateur de la compétition, il devient le capitaine de cette équipe avant la Coupe du Monde au Japon en 2019. Il amène d’ailleurs son équipe jusqu’en finale face aux Sud-africains.

Multiple champion d’Angleterre et d’Europe avec les Saracens, il ne quitte pas le navire après la relégation de son équipe en deuxième division anglaise l’année dernière et compte bien les ramener sur le toit de l’Europe dès cette saison.

Le duel

Pas de doute, Johnny Wilkinson sera très attentif à ce duel au Stade Mayol ce samedi. Ses deux héritiers vont s’affronter pour la première fois. En effet, lors de la dernière rencontre face aux Saracens, Louis Carbonel ne faisait pas encore partie de l’équipe professionnelle.

Owen Farrell, âgé de 30 ans, a de la bouteille et connaît le haut niveau internationale. Là où Carbo découvre encore les hautes sphères internationales. Ce qui sera une force pour lui. Plus dynamique, il engrange depuis quelques mois beaucoup de confiance dans son jeu au pied. Il est le maître à jouer du RCT en cette fin de saison et réponds toujours présent dans les grandes confrontations.

Farrell aura toutefois un léger avantage sur ce duel. Il a de nombreuses années d’expériences derrière lui et sera plus frais que Carbonel malgré son âge. Il n’a disputé que 11 matchs cette saison, dû à une opération à la cheville lors de l’exercice précédent. Il revient petit à petit à son meilleur niveau. Plus les années passent, plus Owen s’assagit. Lui qui était connu pour avoir un tempérament bouillant étant plus jeune.

Nous auront donc droit, ce soir, à un duel entre la jeunesse de Louis Carbonel contre la sagesse et l’expérience d’Owen Farrell. Celui qui remportera son duel avec son vis-à-vis donnera un avantage certain à son équipe et une option sur la finale à l’Orange Vélodrome le 27 mai prochain.

Les face à face

Les talonneurs : Christopher Tolofua vs. Jamie George
Les troisième-lignes centres : Sergio Parisse vs. Billy Vunipola
Les arrières : Aymeric Luc vs. Alex Goode
Les deuxième-lignes : Eben Etzebeth vs. Maro Itoje
Les ouvreurs : Louis Carbonel vs. Owen Farrell