Top 14 : la saison des Rouge & Noir en chiffres

Avant la bascule définitive sur la saison 2024-2025, retour sur quelques chiffres qui ont fait la saison de nos joueurs de la Rade. Meilleur marqueur, meilleur réalisateur, joueur le plus utilisé, plus grosse affluence du championnat, voici ce qui faut retenir de cette année écoulée.

9

C’est ce qu’on appelle une adaptation éclair ! Meilleur marqueur du Super Rugby au cours de ses deux dernières saisons avec les Crusaders, Leicester Faiga’anuku semblait bien décidé à garder le rythme pour sa première année dans l’Hexagone. Avec 9 essais marqués, en 14 matchs de championnat, il est le Toulonnais le plus décisif et devance ses partenaires Tuicuvu, Dréan, Villière et Wainiqolo ( 6 chacun).

10

Cette saison, le Rugby Club Toulonnais a souvent garni les rangs du XV de France. Pour le Mondial, début septembre, ils étaient 4 à évoluer sous les ordres de Fabien Galthié : Charles Ollivon, Gabin Villière, Melvyn Jaminet et Jean-Baptiste Gros. Au cours du dernier Six Nations, Dany Priso, Matthias Halagahu et Baptiste Serin ont également fait partie du groupe à Marcoussis. Esteban Abadie, lui, a d’ailleurs fêté sa première sélection face à l’Italie !

Dans quelques jours, ils seront à nouveau plusieurs à s’envoler pour la Tournée d’été en Argentine. Teddy Baubigny sera ainsi accompagné de Baptiste Serin, Melvyn Jaminet et Jean-Baptiste Gros. Cette tournée sera l’occasion pour eux de faire connaissance avec Antoine Frisch, qui rejoindra les rangs du RCT dans quelques semaines.

17

Cet exercice 2023/2024 aura été celui de la confirmation pour Gael Dréan. Virevoltant, l’ailier breton a constamment dynamiter la ligne d’attaque des Varois. Avec 17 franchissements en 17 matchs cette saison, il est le meilleur toulonnais dans ce domaine et a régulièrement été à la genèse d’actions cruciales pour les Rouge & Noir.

52

Au cours de cette saison spéciale, marquée par la Coupe du Monde en septembre, le RCT a pu compter sur 52 éléments pour se hisser jusqu’aux phases finales tant convoitées. Jokers, rotation, matchs de « doublons », incorporation de jeunes talents issus du club comme Pierre Damond ou Davit Mtchelidze (premières apparitions en pro), Toulon a pu bénéficier d’un effectif profond et concerné.

209

De retour dans son club de cœur, Melvyn Jaminet a fait un come-back remarqué sur la Rade. Référence mondiale dans l’exercice du tir au but, l’artilleur varois s’est montré redoutable face aux pagelles. Egalement auteur de 3 essais dans son jardin de Mayol, le Hyérois a rapporté 209 points au RCT, dont 194 au pied ! Il est le meilleur réalisateur du club et le troisième du championnat.

238

238, et pas une de plus ! Au cours de cette campagne 2023/2024, le RCT n’a concédé que 238 pénalités, ce qui en fait l’équipe la plus disciplinée du championnat. Guidé par Romain Poite, chargé de la discipline et de l’adaptation à la règle au sein du club, le RCT a su gommer un de ces gros points noirs.

519

Redoutable offensivement, le RCT a également fait preuve d’une défense de fer cette saison. Avec seulement 519 unités encaissés, les partenaires de Teddy Baubigny affichent le troisième meilleur bilan du championnat, juste derrière La Rochelle (496) et le Stade Français (511).

704

Cette saison, sous l’égide d’Andréa Masi, le RCT a porté un jeu offensif et très léché. Grâce à plusieurs récitals, le Rugby Club Toulonnais s’est hissé dans le gratin des meilleures attaques du Top 14 sur la phase régulière. Juste derrière Toulouse (765), les Varois sont l’équipe la plus efficace offensivement avec 704 points inscrits. Les deux formations Rouge & Noir sont d’ailleurs les deux seules équipes au dessus des 700 points, devant l’UBB (677).

1522

Arrivé à l’intersaison en provenance de Brive, Setariki Tuicuvu s’est imposé comme l’un des hommes de confiance de Pierre Mignoni. Utilisé à l’aile ou au centre, l’international fidjien a pris part à 25 rencontres de Top 14 (dont 20 comme titulaire) et est le joueur le plus utilisé de la saison coté toulonnais avec 1522 minutes disputées. Infatigable.

61 984

Cette saison au RCT, le spectacle n’était pas que sur le terrain. À plusieurs reprises, Mayol a souvent basculé dans l’incandescence. Mais au stade Vélodrome aussi, la fête fut folle. Pour la réception de Toulouse (J21), le RCT a d’ailleurs battu le record d’affluence sur la saison régulière avec 61 984 spectateurs réunis à Marseille pour assister à la victoire face au champion de France en titre.